Le Balbuzard Corse

En Corse la faune et la flore sont très présente sur la côte. Lors d'une balade en mer avec Mare Bellu vous allez découvrir cette nature exceptionnelle. Guillaume le capitaine du bateau Mare Bellu vous commentera tout ce qu'il sait sur son île. Le littoral Corse regorge d'espèces maritimes, dont une très rare en Méditerranée. Il passera peut être au dessus de vos tête, l’aigle pêcheur, le balbuzard corse ! C’est l’emblème du golfe de Porto 

Le Balbuzard Corse Mare Bellu

Le Balbuzard : Aigle Pêcheur du golfe de Porto

Lors de la visite des falaises des calanques de Piana, du Capo Rosso et de la réserve naturelle de Scandola, du bateau, vous allez apercevoir d’étranges amas de branches sur le haut d’un rocher, au bord du rivage qui surplombe un plan d’eaux cristallines. Ce sont les nids des Balbuzard. Véritable prouesse architectural pour un oiseau ! Cela fait souvent penser à un nid de cigogne. Et pourtant c’est un aigle, d’une envergure de 1,50m à 1,70m qui construit ce nid, qui peut dépasser le mètre de haut. 

Le balbuzard corse construit toujours son nid proche de l’eau, une sorte de mirador naturel qui lui permettra de guetter le poisson en surface. Il plonge alors a pic, pour attraper le poisson dans ses serres. 

C’est un oiseau migrateur, il vient passer les beaux jours en Corse mais retourne ensuite en Afrique du Nord et en Mauritanie. 

En Corse c’est la période de reproduction, c’est pour cela qu’il faudra porter une attention particulière à ces aigles pour ne pas les déranger durant la balade. Armez-vous d’un gros zoom pour le prendre en photo ! On ne peut approcher le balbuzard. C’est un oiseau sauvage dans son milieu naturel. 

L’aigle pêcheur est un oiseau très fidèle. Il revient toujours dans le même nid d’une année sur l’autre, avec la même femelle. Ils font alors deux à trois petits qu’ils auront énormément de mal à nourrir. Dans le couple, le mâle passe sa journée à pêcher du poisson pendant que la femelle reste pour faire de l’ombre aux bébés. Il est rare que tous les petits sortent du nid. C’est une espèces fragile. 

Dans les années 70, l’espèces a faillit disparaitre en Corse. A l’époque, nous avons eu l’idée de construire des nids artificiels, de sorte a encourager des couples a s’installer sur nos côtes. Et ce pari a marché. Aujourd’hui malgré la rareté de cette espèces, nous somme la région d’Europe a recenser le plus de spécimens ( une trentaine de couples environ ). Les nids aujourd’hui sont pour la plupart naturels.

Chaque année le nid s’abime durant l’hiver, il est très exposé au mauvais temps. Lorsque le couple le récupère il s’affaire à la reconstruction de celui-ci. Il rajoute des branchages de sorte à former un cercle, creux à l’intérieur. L’herbier de Posidonies récupéré sur le rivage fait office de matelas douillet pour les petits. 

Le balbuzard est aujourd’hui très surveillé par les agents du parc naturel, qui sont fier d’avoir cet aigle en Corse. Il le chouchoute et le protège. Ce qui fait le bonheur de nos clients. C’est toujours une grande satisfaction d’observer ce oiseau au cours de nos balades en mer.